Pourquoi?

En Belgique, les charges sur le travail sont trop élevées. Ces charges désavantagent aussi bien les travailleurs que les employeurs. La différence entre le salaire brut et le salaire poche des travailleurs est trop importante et les employeurs paient trop de charges pour leurs travailleurs en comparaison avec de nombreux pays. Ce handicap salarial nuit à la position concurrentielle de notre pays, raison pour laquelle certaines entreprises décident d’investir à l’étranger au lieu d’investir en Belgique. C’est également la raison pour laquelle de nombreux emplois sont délocalisés à l’étranger.

Graphique: Charges sur le travail (% coût salarial global)

les charges sur le travail

D’un autre côté, les revenus générés pas d’autres taxes en Belgique, telles que les taxes sur les biens de consommation et les produits nocifs pour l’environnement et la santé, se situent en dessous de la moyenne européenne. Cette situation résulte des nombreuses exceptions et exonérations qui existent par rapport aux taux standards.

Graphique: revenus issus des taxes environnementales en 2013 (en % du PIB; source : Commission Européenne)

Pour faire baisser les charges trop importantes qui pèsent sur le travail ; le gouvernement fédéral a décidé de rétablir l’équilibre en réalisant un tax shift. Cela permettra d’améliorer la compétitivité de nos entreprises afin qu’il soit plus attractif pour elles d’investir et de créer des emplois dans notre pays. Le pouvoir d’achat augmentera également à son tour grâce à un salaire net plus élevé. 

Le gouvernement répond ainsi par la même occasion aux recommandations de différentes institutions internationales telles que la Commission Européenne, l’OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement économique) et le FMI (Fonds Monétaire International).

Dans la rubrique 'COMMENT', vous pourrez lire la façon dont le gouvernement procède pour y parvenir.
En cliquant sur 'simulateur salaire net' en page d’accueil, vous pourrez calculer ce que cela représente pour votre salaire net.